Comment réussir le CAP Pâtissier
en ratant toutes ses pâtisseries ?

Difficile à croire et pourtant, il est tout à fait possible d'obtenir son CAP Pâtissier tout en ratant toutes ses pâtisseries le jour J !

Ça peut paraître étonnant, mais même le plus mauvais des pâtissiers peut tirer son épingle du jeu !

Je tenais à partager avec vous ces quelques informations qui je l'espère, vous aideront à prendre un peu de recul et surtout à avoir une vision plus globale sur le barème du CAP Pâtissier...

 

L'épreuve pratique du CAP Pâtissier

Comme vous le savez sûrement, l'épreuve pratique est notée sur 220 points.

Mais en y regardant de plus près, vous constaterez que sur les 220 points :

  • il y a 10 points pour l'organigramme
  • 20 points pour l'oral de technologie de la pâtisserie
  • 20 points pour l'oral des sciences de l'alimentation

Mais ça n'est pas tout, vous pouvez également récupérer 15 points pour votre comportement professionnel.

C'est-à-dire :

  • utilisation rationelle des matériels, fluides, matières premières : en gros, pour reprendre la devise du grand philosophe Guy Roux : "faut pas gâcher",
  • respect des règles d'hygiène et sécurité : la pointe du couteau toujours vers le sol, on ne lèche pas ses doigts, on a une tenue pro, on ne court pas, ...
  • organisation du poste de travail : pour ceux qui ont la formation CAP Pâtisserie vous avez les photos de notre plan de travail à chaque étape et ce n'est pas pour rien, habituez-vous à travailler comme ça. Pour les autres, le principe est simple : votre plan de travail doit être propre et dégagé avec uniquement ce dont vous avez besoin au moment où vous en avez besoin (le reste est rangé ou stocké au bon endroit).

Au final, vous pouvez récupérer 65 points même si vous ratez toutes vos pâtisseries ! Plus que 85 points à trouver...

 

Eliminatoire si on a pas la moyenne ?


J'en profite pour tordre le cou à une vieille idée reçue : ne pas avoir la moyenne à l'épreuve pratique ne veut pas dire que vous êtes éliminé !

Vous trouverez toujours des gens pour vous dire le contraire, mais c'est une légende urbaine comme il y en a beaucoup autour du CAP Pâtisserie.

Le but de cet examen n'est pas de faire de vous des pros de la pâtisserie, c'est un Certificat d'Aptitude Professionnel.

Le but est de vérifier que vous avez les aptitudes pour entrer dans le monde professionnel où vous pourrez devenir de grands pâtissiers !

Et pour rentrer dans le monde professionnel, l'éducation nationale estime qu'il est primordial de savoir qu'il faut se laver les mains après avoir été aux toilettes, qu'il ne faut pas travailler sans avoir signé un contrat et que si vous pliez le dos au lieu des jambes, vous risquez des troubles musculosquelettiques ou TMS
(j'en profite aussi pour vous faire réviser, l'examen approche 😉 ).

 

 

Les épreuves écrites du CAP Pâtissier

Pour revenir à nos moutons, imaginons un candidat très mauvais en pratique mais très performant en théorie.

Il a obtenu ses 65 points à l'épreuve pratique et attaque les 2 épreuves écrites obligatoires (EP1A : Approvisionnement et gestion des stocks et EP1B : Protection Environnement Santé) sur 20 points pour l'une et sur 60 points pour l'autre.

Il fait un sans faute et obtient ses 80 points.

Il a donc déjà un total de 145 points sur 300 points sans avoir touché à une seule pâtisserie...

Il ne lui restera plus que 5 points à trouver à l'épreuve pratique pour obtenir son CAP !

 

 

La morale de l'histoire !

La morale de tout ça, c'est qu'il vaut mieux ne pas rater l'épreuve pratique. Ne vous fixez pas sur les produits finis, chaque étape rapporte des points et comme souvent : le diable est dans les détails. Attention à votre plan de travail, aux petits gestes professionnels, à votre organisation et à votre comportement.

Si vous avez lu tout cet article, je suis persuadé que vous aurez bien plus de 70 points (ce qui équivaut à un 4,6/20) à l'issue de l'épreuve pratique !

Ensuite, ne négligez pas la théorie. Apprenez par coeur nos ordonnancements, vous gagnerez du temps ! Travaillez le vocabulaire, les ingrédients, l'hygiène, ... Comme vous avez pu le constater, la théorie représente quasiment la moitié de la note à elle toute seule alors autant la préparer sérieusement.

Bonne chance ami Pâtissier Libre !

 

2 Responses

  1. Feuillade odile
    | Répondre

    Bonjour!

    Merci pour cet article,qui me rassure….je viens de terminer mon examen de pratique …tout-à-l’heure,et je suis sortie en larmes!
    Ma tarte était réussie, mes brioches aussi(exceptées mes brioches à tête qui n’avaient pas de tête!!),la Charlotte n’avait pas assez de bavaroise,mais j’ai fait un super biscuit cuiller, et une déco sympa,et il manquait 5 parts à mon mille feuilles…
    J’ai plutôt bien répondu à l’oral, et j’espère avoir respecté les règles d’hygiène…
    Maintenant j’attends l’écrit et les résultats avec impatience…
    Merci et bon courage à tout le monde

    Odile

    • Guillaume
      |

      Bonjour Odile et vraiment navré de lire votre message.
      Rassurez-vous, vous n’êtes pas la première et ne serez pas la dernière. Au moins vous avez eu le courage de vous présenter et de tenter votre chance !
      C’est une épreuve stressante et c’est aussi ça qui en fait une si belle aventure.
      N’oubliez pas que de nombreux points sont liés à votre façon de travailler, votre organisation, vos gestes professionnels…
      Le fait de ne pas avoir un produit fini parfait ne fait pas forcément perdre tous les points.
      J’espère que le dénouement sera tout de même bon pour vous Odile, sinon ça ne sera que partie remise pour l’année prochaine et cette fois-ci vous saurez à quoi vous attendre 😉
      A bientôt Odile.

Laisser un commentaire