CAP Pâtisserie : un examen
vraiment trop injuste !

Voici un petit article coup de gueule sur le CAP Pâtisserie ! Mais rassurez-vous, je sais que vous êtes en pleine révision et que vous n'avez pas de temps à perdre.

Alors ce sera surtout l'occasion pour moi de vous donner quelques informations sur le jour de l'examen, celles qu'on ne trouve pas dans les livres et que seul un ancien candidat libre peut partager.

Au moins le jour de l'examen, vous ne serez pas surpris et vous pourrez rester concentré sur l'essentiel : faire les plus belles pâtisserie de toute votre vie 😉

 

 

Le Matériel

materiel cap patisserieC'est la première inégalité à laquelle il faut vous préparer. Suivant le centre d'examen où vous passerez votre CAP pâtisserie vous n'aurez pas accès au même équipement.

Certains centres n'ont pas de marbres, d'autres n'ont pas de micro-ondes, certains centres ne vous donneront que 3 feuilles sulfurisées pour la journée, ...

A vous d'être souple, de rebondir rapidement et de vous adapter car le jour J, vous n'aurez pas le choix.

Parlons également du matériel que vous pouvez ramener avec vous. Vous recevrez une liste officielle du matériel à emmener le jour de l'examen.

Si vous ne prenez que ce qui est mentionné sur cette liste, vous allez droit à la catastrophe.

C'est donc à vous de bien vous préparer et d'emmener ce dont vous aurez besoin.

Personnellement, je pense que cette règle est un avantage mais on est bien loin du principe d'égalité des chances. Un candidat libre qui vient avec des lingettes désinfectantes, des barquettes plastiques, son propre papier film... gagnera pas mal de temps sur un autre candidat qui n'est pas équipé.

Je ne vous parle même pas des moules pour pâte d'amande ou autre douille sultane qui vous permettent de décorer un entremets ou une religieuse en 2 minutes. Selon le règlement, vous êtes obligé de demander l'autorisation pour utiliser ce type d'accessoires et vous êtes également censé le mettre à disposition des autres élèves.

Mais très franchement le jour J, vous aurez "la tête dans le guidon" et pas le temps de voir si un autre candidat utilise ce genre d'accessoires. Personnellement, un autre candidat aurait pu venir avec des religieuses surgelées, je n'aurais rien vu !

Pour tout ce qui est matériel, je vous recommande cet article : Matériel CAP Pâtisserie candidat libre. Vous y trouverez la liste du matériel indispensable et tous nos trucs et astuces pour le matériel.

 

La Matière Première

matiere-premiere-cap-patisserieOn pourrait croire qu'il n'y a pas d'injustice au niveau des matières premières mais ça n'est pas tout à fait vrai.

Le jour de mon examen, j'avais à disposition des oeufs coquilles et des ovoproduits. J'ai donc demandé au jury si les ovoproduits étaient réservés à certaines préparations. La réponse : "vous faîtes comme vous voulez !".

Inutile de vous dire que je n'ai pas touché un oeuf coquille de la journée !

Pas de cassage, de clarification, de lavage de main, bref un gain de temps énorme et plus aucun problème d'hygiène. A l'inverse, dans certains centres vous n'aurez que des oeufs coquilles et il faudra faire avec.

Parlons également des fruits. Plus vos fruits sont beaux, plus votre entremets ou votre tarte sera belle. Alors un bon conseil : si le jour de l'examen vous avez des fruits à disposition, choisissez-les et réservez-les dans votre frigo dès le départ !

Si vous attendez trop, les autres candidats vous passeront devant et il ne vous restera plus que les fraises pourries et les bananes écrasées. Vous pensez peut-être que le jury n'en tiendra pas compte, et c'est possible.

Mais le professeur d'arts plastiques qui passera 5 minutes en fin de journée et qui notera l'esthétisme de votre entremets ne le fera peut-être pas. Inutile de prendre le risque.

 

La Main d'oeuvre

main-d-oeuvre-cap-patisserieLe jour de l'examen il y a trois types de main d'oeuvre : vous et les autres candidats, les éventuels commis et le jury.

Commençons par les commis. Il serait normal qu'il y ait des commis pour tout le monde ou pas de commis du tout, mais ce serait trop facile.

Donc si vous avez de la chance, vous aurez un commis qui fera la plonge pour vous, débarrassera votre plan de travail, et ira vous chercher un chalumeau en courant si vous en avez besoin.

Si vous avez moins de chance, vous aurez un commis qui vous regardera travailler d'un air endormi, vous ferez votre plonge vous-même et si vraiment il vous manque quelque chose pour travailler et que vous n'arrivez pas à le trouver, il ira demander au jury.

Finalement, si vous n'avez pas de chance, vous serez seul (encore que, parfois, il vaut mieux être seul que mal accompagné).

L'autre type de main d'oeuvre le jour de l'examen sera les autres candidats. Ils peuvent être vos meilleurs alliés ou vos pires ennemis. Ils peuvent vous aider, vous conseiller, vous rassurer ... mais ils peuvent aussi vous voler vos préparations, utiliser votre matériel sans vous demander et sans vous le rendre et ils peuvent également garder certaines matières premières sur leur plan de travail et vous passerez votre journée à courir après le sucre, le sel, le fondant...

Inutile de préciser qu'en général, passer le cap pâtisserie entre candidats libres est beaucoup moins stressant qu'avec des élèves adolescents. Mais là encore, il n'y a pas de règles sur le sujet, vous pouvez être mélangés ou uniquement entre candidats libres.

Le dernier type de main d'oeuvre est le jury. On pourrait croire que ce n'est pas vraiment une main d'oeuvre puisqu'ils ne sont pas censés intervenir, mais c'est faux. Certains jury ne diront rien, d'autres sont de véritables coachs.

Il y a des jurys qui gèrent les cuissons pour éviter que quelqu'un ouvre le four quand votre pâte à choux commence à gonfler, j'ai même vu un jury demander au commis d'éplucher les pommes pour les candidats. Ce n'est pas grand chose c'est sûr, mais tout de même quelques minutes de gagnées.

Je ne vous parle même pas de l'état d'esprit du jury ou plutôt de son ouverture d'esprit qui aura une grande influence suivant que vous êtes candidat libre ou pas, ou pire encore si vous êtes une femme candidate libre !

 

Le Milieu

milieu-cap-patisserieLe milieu c'est le laboratoire en lui-même, pas son équipement mais plutôt les locaux.

Pour la plupart d'entre vous, vous allez travailler dans des locaux totalement inconnus. Même un très bon professionnel avec de l'expérience est perdu lorsqu'il change de laboratoire.

Il faut repérer les chambres froides, où se trouvent les fours, l'étuve, le matériel, la réserve, la plonge... tout ça demande un petit temps d'adaptation.

Comparé à un élève qui a travaillé deux ans dans le laboratoire où il passe l'examen, les candidats libres sont encore une fois désavantagés.

L'idéal est de pouvoir visiter avant l'examen votre laboratoire, même une visite éclair de quelques minutes vous aidera. Mais vous verrez que demander une visite n'est pas toujours facile et bien souvent on vous fermera les portes au nez.

Comble de l'ironie, je me souviens d'une candidate à qui on a refusé une visite au nom de l'égalité des chances : "certains candidats ne pourront pas visiter, donc il n'y a pas de raison que vous le fassiez".

 

La Méthode

methode-cap-patisserieLa méthode, c'est l'organisation de votre jour d'examen. Certains centres sont précis comme une horloge suisse, d'autres sont vraiment chaotiques.

Personnellement, j'ai démarré l'épreuve à 8h30 au lieu de 7h30, au lieu d'avoir 4h30 de travail avant la pause déjeuner, je n'ai eu que 3h30.

Sur le papier ça ne change pas grand chose, sauf qu'en terme d'organisation de travail ça change tout.

Je m'étais également entrainé à faire mon ordonnancement en 15 minutes maximum.

Selon le règlement, si vous finissez votre ordonnancement avant les 30 minutes réglementaires vous pouvez attaquer votre production, c'est donc une bonne méthode pour gagner 15 minutes.

Sauf que le jour J, il n'y avait qu'un seul professeur pour nous surveiller (les autres sont arrivés plus tard) et il ne pouvait pas surveiller la salle pour les ordonnancements et le laboratoire. J'ai donc patienté 15 minutes, le temps que tout le monde finisse.

Un autre gros problème dans la méthode est la confidentialité des sujets du CAP. Chaque année, il y avait plus ou moins 8 sujets différents. Au bout d'une à deux semaines tous les sujets étaient sortis. Evidemment les élèves ne sont pas censés communiquer sur les sujets, mais en général après un examen on a qu'une envie c'est de partager son expérience et même carrément les fiches techniques du CAP Pâtissier.

Ce qui veut dire que si vous passez votre CAP fin Juin, vous aurez tout le temps pour vous entraîner sur les sujets. Evidemment vous ne saurez pas sur lequel vous tomberez, mais ça réduit tout de même le champ des possibles et vous permet de vous concentrer sur l'essentiel.

N.B. : Un jury a dû passer par ici car depuis 2017, il y a désormais un sujet par jour. Donc impossible de savoir à l'avance sur quoi vous tomberez !

 

Pas de chance pour les candidats libres !

cap patisserie diplome injusteC'est la fin de cet article et des injustices du CAP Pâtisserie.

Le point à retenir de cet article, c'est que si vous êtes candidat libre vous partez avec des handicaps.

Un candidat libre informé en vaut deux et désormais vous serez mieux préparé à faire face aux imprévus car ne vous faîtes pas d'illusions, le jour de l'examen il y a toujours des imprévus.

Mais rassurez-vous le CAP pâtisserie est une merveilleuse aventure, pleine d'échecs et de réussites. Ces quelques imprévus ne font que pimenter le tout et ne feront qu'enrichir votre expérience.

Lorsque vous aurez passé votre CAP pâtissier en candidat libre, et que vous aurez votre diplôme entre les mains vous n'en serez que plus fier, car on ne vous aura pas fait de cadeaux !

Et malgré tous les bâtons qu'on vous aura mis dans les roues, vous serez tout de même Pâtissier ou Pâtissière !

10 Responses

  1. Theresa
    | Répondre

    Bonjour
    Je souhaite passer mon cap en 2019 en candidat libre. Avez-vous un conseil pour choisir un centre d’examen?
    Merci pour votre site. 🙂

    • Caroline
      |

      Bonjour Theresa,

      Merci pour votre message.
      Il n’est malheureusement pas possible de choisir son centre d’examen pour le CAP Pâtissier en candidat libre. Vous le découvrirez lorsque vous recevrez votre convocation à l’examen mais rassurez-vous, ce qui compte est que vous soyez bien préparée 🙂
      A bientôt Theresa.

  2. pollyane Silva nunes
    | Répondre

    Bonjour,

    Je voudrais savoir le jour j il faut emmener la casserole, cercle enfin le gros matériel ?

    • Guillaume
      |

      Bonjour Pollyane,

      Rassurez-vous, vous n’emmenez pas le gros matériel le jour du CAP pâtisserie. Le centre d’examen vous fournira tout ce dont vous avez besoin.

      Vous devez simplement apporter le petit matériel.

      Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous recommande notre dossier sur le matériel, vous y trouverez toutes les informations sur le sujet : Le matériel pour le CAP Pâtissier.

      A bientôt Pollyane.

  3. Amélie
    | Répondre

    Bonjour,
    Petite question, je me suis inscrite au Greta pour passer le CAP pâtissier en 6 mois (d’octobre à mars), en contrôle continu (on passe l’examen en mars). Je voulais savoir si je pouvais également m’inscrire en candidat libre la même année, c’est-à-dire passer 2 fois l’épreuve la même année afin de sécuriser ma réussite (je l’espère)?

    Cordialement

    • Caroline
      |

      Bonjour Amélie,

      Si vous êtes inscrite au Greta, vous allez passer l’examen comme candidate en formation continue. Or, il n’est pas possible d’être à la fois candidate en formation continue et candidate libre la même année (2017-2018) pour le CAP Pâtissier.

      Ne vous inquiétez pas, l’examen n’est pas aussi dur qu’il n’y parait, et encore moins en contrôle continu. En suivant les cours du Greta et en vous entrainant chez vous comme il faut (à l’aide de la formation pour adulte CAP Pâtisserie), vous devriez maximiser vos chances et décrocher votre diplôme haut la main !

      Bonne chance pour cette nouvelle aventure 😉

  4. Aurélie
    | Répondre

    “Je ne vous parle même pas de l’état d’esprit du jury ou plutôt de son ouverture d’esprit qui aura une grande influence suivant que vous êtes candidat libre ou pas, ou pire encore si vous êtes une femme candidat libre !” vous voulez dire quoi par là? Je souhaite m’inscrire pour la session 2017… Je suis une femme candidat libre lol je voulais aussi savoir si votre livre était disponible? Et merci pour ce site il est top!!!

    • Guillaume
      |

      Merci pour votre petit mot Aurélie 😉
      Ce que je veux dire par là, c’est que le jour de l’examen vous pouvez tomber, en gros, sur 2 types de jury :
      – Le jury ouvert d’esprit qui voit d’un bon oeil l’engouement pour le métier de pâtissier, l’arrivée de candidats libres au CAP, bref un jury assez ouvert d’esprit qui n’a rien contre les gens qui ont un parcours atypique et un brin de nouveauté.
      – D’un autre coté, vous pouvez tomber sur un jury “tradition” qui n’aime pas que la pâtisserie soit à la mode, qui déteste Cyril Lignac et toutes ces émissions sur la pâtisserie, qui ne comprend pas qu’une ménagère qui fait des gâteaux le dimanche vienne passer son CAP Pâtisserie sans même avoir fait un stage, etc…

      Rassurez-vous, il est possible d’avoir son CAP pâtissier en candidat libre même en tombant sur un jury “tradition”. Le plus important est de se préparer correctement et de maîtriser les gestes professionnels pour ne pas ressembler à une ménagère 😉
      Notre formation est faite pour ça et elle est disponible ici : Formation CAP Pâtisserie adulte.

      Bonne chance Aurélie et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

  5. Anaïs
    | Répondre

    Bonjour Guillaume, je dois passer mon cap en juin 2016 en candidat libre à Versailles et je voudrais savoir si il est possible que je ramène mon propre commis personnel (quelqu’un de ma famille). Cela m’aiderait beaucoup mais le sujet ne semble pas existé. Pourriez-vous m’éclaircir sur ce sujet svp ?

    Cordialement.

    • Guillaume
      |

      Bonjour Anaïs,
      Alors je n’ai pas de source officielle mais très honnêtement, je pense que c’est totalement impossible.
      Il y a un problème de sécurité, d’assurance, votre centre d’examen ne prendra pas le risque.
      Sans parler du fait qu’un commis est censé assister l’ensemble des candidats, si chacun arrive avec sa brigade ça risque de devenir compliqué 😉
      Ne vous inquiétez pas, si vous vous entraînez comme il faut, vous n’aurez pas besoin de commis du tout.
      Bonne chance 😉

Laisser un commentaire